Ce site internet porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles. Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

balance de la justice maman punissant son fils maman protégeant sa fille

Cap sur le dico

La Convention internationale des droits de l'enfant ou Convention relative aux droits de l'enfant est un accord signé en 1989 (pas si longtemps que ça, en fait) par 192 pays. Son but est de reconnaitre* et de protéger les droits des enfants et des jeunes jusqu'à leur majorité, après quoi c'est le Déclaration universelle des droits de l'homme (voir « Toi, un Cracs? C comme citoyen », p...) qui prend le relai. Concrètement, cette Convention regroupe 42 articles qui énoncent tes droits: droit à la survie, au développement, au bien-être, à la liberté, à l'information;-), à l'éducation, aux loisirs, etc.

L’autorité parentale, la loi et moi

 

En tant qu’enfant, tu as des devoirs et des obligations.

Tu dois travailler en classe, respecter tes parents. Tu as d’ailleurs l’obligation d’habiter chez eux.

Tu as également des droits, notamment celui de l’intimité. Celle-ci te permettra de cultiver ton jardin secret, un monde rien qu’à toi.

D’ailleurs, il existe une convention internationale des droits de l’enfant, parmi lesquels figure celui d’être entendu/e, d’avoir tes propres jugements, d’être libre… D’autant plus que tu es désormais apte à avoir une opinion personnelle sur le monde qui t’entoure.

Tes parents ont aussi des droits et des devoirs.

Si tes parents t’empêchent de sortir ou te poussent à travailler pour l’école, c’est pour ton bien! OK, ça fait ringard, mais c’est tellement vrai! Surtout si on considère que ton bien, c’est ton avenir, ta santé, ton bien-être psychologique et physique…, bref, ta bonne évolution. En somme, tes parents sont là pour te protéger et t’assurer santé, sécurité, moralité et éducation. Ils doivent aussi subvenir à tes besoins et assumer l’obligation scolaire. Toutes ces responsabilités leur offrent donc des droits comme celui de garder un œil sur toi (pour les sorties, par exemple) et le droit de punition (sans te tabasser, bien sûr!). Attention, entre autorité et violence, il y a une fameuse différence. Si ça dérape vers la maltraitance, tu as le droit, et même le devoir, de t’y opposer (voir « L’abus des parents: maltraitance physique, sexuelle et psychologique »).

Hormis ces principes généraux, tes parents vont aussi décider de règles spécifiques à observer à la maison. Tu dois les respecter dans la mesure où elles ne sont pas contraires à tes droits. Par exemple, si tes parents décident qu’il est interdit de fumer dans la maison, tu devras t’abstenir… ou « prendre l’air ».