Ce site internet porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles. Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

Cap sur le dico

« L'adolescent, il perd un peu ses repères. Il doit s'attacher à quelque chose, il suit des exemples. Quand il n'a pas ce qu'il faut chez lui, il va chercher à l'extérieur. » (Olivier)

Apparences

 

Ce corps qui me trahit

Exit les courses avec « môman » et vive les virées shopping entre potes! Tu commences à choisir toi-même les fringues qui te plaisent et qui plairont aussi aux autres. Leur avis devient super important pour la construction de ta nouvelle image. En effet, tu galères un peu pour te situer parmi les multiples modifications de ton corps (voir « Un nouveau corps. Qui je deviens? », p…). Reste une solution: essayer d’apprivoiser ce corps qui ne semble plus vraiment être le tien et te le réapproprier. Comment? Les astuces ne manquent pas: vêtements, accessoires, coiffures, maquillage, piercings… Et les modèles non plus: tes copains/ines en premier lieu, mais aussi toutes les icônes fashion qui squattent le petit écran et les magazines.

 

Des beaux, des laids: comment m’accepter?

Qu’est-ce qui fait que tu es « beau /belle» ou « laid/e »? Une silhouette filiforme, des gros nénés, un nez bien droit ou des abdos bien huilés… à la place d’un cerveau? Du moins, c’est ce que la société essaye de te faire croire. Difficile de s’épanouir avec une telle pression médiatique. Pourtant, on est comme on nait: tous différents. Et il faut bien faire avec! De plus, la beauté physique n’est pas tout: une belle personne complètement débile n’attire pas grand-monde! Alors, au lieu de baver devant Paris Hilton ou Beyoncé (via des photos souvent retouchées, sauf que ça, on ne le dit pas!!), pourquoi ne pas apprendre à s’aimer un peu?

  • prends le temps de découvrir tes forces et tes faiblesses;
  • concentre-toi sur tes qualités et non sur tes défauts;
  • teste tes qualités et mets-les en valeur face aux autres; tu verras, ils seront très réceptifs;
  • mise sur ton charme et ta personnalité: rien de tel pour séduire;
  • surtout ne change pas pour quelqu’un d’autre! C’est d’abord à toi-même que tu dois plaire.

Ces conseils n’impliquent pas que tu doives complètement te négliger, flanquer direct ton gel ou ton mascara à la poubelle! Prendre soin de toi reste important, du moment que tu te sens en accord avec toi-même!

La chirurgie esthétique: mon corps comme je veux, quand je veux!

Dans le souci de maitriser leur corps, de plus en plus d’ados (principalement les filles) cèdent aux séduisantes sirènes de la chirurgie esthétique. Un coup de bistouri par-ci pour une poitrine bien remontée (et un petit bonnet en plus, svp); un coup de bistouri par-là pour un p’tit nez tout droit et tout mimi…

Alerte à la déconfiture!!! Pourquoi? D’une part, comme tu es en pleine croissance, tu ne verras le résultat final que beaucoup plus tard. Les changements opérés seront-ils compatibles avec ta silhouette définitive? Rien n’est moins sûr! Deuxièmement, ton regard sur toi-même va encore évoluer; tant pis pour les modifications (irréversibles) qui ne te plairaient plus! Toi qui fantasmes désormais sur un 75B, tu as bien du mal à dissimuler ton 90C vieux de 4 ans déjà! Enfin, sache qu’une modification de ton apparence physique ne résoudra pas nécessairement tous tes problèmes. Il s’agit de bien réfléchir à ce qui se cache derrière tes complexes afin d’envisager un remède adapté et efficace!

En fait, la chirurgie esthétique à ton âge n’est envisageable que dans des cas extrêmes: un visage défiguré par un accident, des cicatrices de brulures, une volumineuse poitrine qui entraine des maux de dos et des problèmes de maintien… En dehors de ça, va plutôt jeter un cil du côté de « Des beaux, des laids: comment m’accepter? »